Cliquez pour voir le graph
Connexions

Présentation

Créé en septembre 2014, le Center for Global Health (CGH) de l’Institut Pasteur vise à améliorer la compréhension des grands enjeux de santé publique à l’échelle mondiale en alliant expertise scientifique incomparable, transversalité exceptionnelle et technologies de pointe au bénéfice de la santé des populations.

S’appuyant sur les forces du Réseau International des Instituts Pasteur, le CGH soutient des projets de recherche et d’enseignement innovants en réponse au besoin d’une plus grande synergie et d’interactions multidisciplinaires parmi les plus meilleurs scientifiques et experts internationaux.

Ainsi, les missions du CGH s’organisent autour de 3 axes stratégiques: la recherche, l’investigation des épidémies, l’enseignement et la formation. 

Recherche
Le CGH s’associe à plusieurs grands programmes de recherche du Réseau International des Instituts Pasteur:

Investigation des épidémies

  • Accompagner les autorités locales dans le management des actions de réponse aux épidémies de maladies infectieuses
  • Prévenir et limiter les prochaines épidémies en améliorant la compréhension de leur émergence et de leur transmission

Enseignement et Formation

  • Former et équiper les prochaines générations de scientifiques et praticiens en santé mondiale

Outbreak Investigation Taskforce

La réponse de l’Institut Pasteur face aux épidémies de maladies infectieuses émergentes et réémergentes

L’Institut Pasteur, au travers de son réseau de 33 instituts dans 26 pays, jouit d’une longue tradition de collaborations avec des ministères de la santé locaux en matière de formation et de renforcement des capacités de détection et de réponse aux épidémies, que les pathogènes soient connus ou non. Depuis 2014, l’Institut Pasteur a formalisé son processus de réponse aux épidémies de maladies infectieuses en inaugurant sa force d’investigation dédiée : l’Outbreak Investigation Task Force (OITF).

 

  • Qu’est-ce que l’OITF ?

L’Outbreak Investigation Task Force se compose de Pasteuriens bénéficiant d’expériences de terrain en investigation des maladies infectieuses et d’une expertise en épidémiologie, maladies infectieuses cliniques, virologie, bactériologie, entomologie, logistique, communication des risques, etc. Ses membres reçoivent une formation approfondie en travail d’équipe sur le terrain, en coordination avec les autorités locales et les organisations partenaires, en investigations épidémiologiques, en adaptation des études aux interventions sur place, en gestion et utilisation de bases de données et en reporting. Ceux-ci sont en mesure, sur demande, de se déployer rapidement en cas d’épidémie de pathogènes émergents ou réémergents.

  • Comment l’OITF agit-elle ?

L’OITF a pour principal objectif de soutenir les autorités locales dans la gestion et la réponse aux épidémies de maladies infectieuses. Lorsqu’elle est informée de l’émergence ou de la recrudescence d’un pathogène, elle est capable, sur demande des autorités locales, de déployer immédiatement du personnel. Elle apporte alors son aide aux Instituts Pasteur locaux, en partenariat avec le Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et/ou par le biais d’accords bilatéraux avec les gouvernements. Nos équipes d’intervention rapide étudient, avec leurs partenaires locaux, la transmission des agents pathogènes, identifient les populations les plus à risque infectieux et pathologique sévère et adoptent des mesures d’endiguement des maladies.

Nous menons sans attendre des études épidémiologiques et exploitons notre expertise de la modélisation mathématique et du séquençage génétique pour étayer nos décisions stratégiques visant à limiter l’impact des épidémies. Les données collectées au déclenchement des épidémies servent ensuite au développement d’outils diagnostiques et d’actes médicaux, tels que la vaccination.

  • Une force d’impulsion du concept “One Health”

La santé humaine et animale et l’état des écosystèmes sont intimement liés, près de 75 % des maladies infectieuses émergentes et réémergentes ayant touché les humains ces trois dernières décennies étant d’origine zoonotique. Conscient qu’il est, par conséquent, indispensable d’étendre la surveillance mondiale des maladies infectieuses aux facteurs animaux et environnementaux de l’émergence et de la recrudescence des pathogènes, l’Institut Pasteur, au travers du CGH et de l’OITF, est devenu un promoteur majeur du concept « One Health ». L’Institut Pasteur et le RIIP mènent et coordonnent régulièrement des investigations multisectorielles de cas humains de maladies, de la rage à la grippe H5N1, en collaboration avec les ministères de l’agriculture et de la santé des pays concernés, permettant à l’Institut Pasteur et à l’OITF de faire figurer la dimension « One Health » au programme de santé mondiale.

  • Contacts

Enseignement et formation

Les récentes épidémies ont mis en évidence la nécessité d’interventions rapides et professionnelles reposant sur une expertise en sciences fondamentales et appliquées. S’appuyant sur la grande diversité des opportunités pédagogiques offertes par l’Institut Pasteur et le RIIP, le CGH développe de nouvelles formations qui associent une approche internationale de la santé à des cursus pluridisciplinaires et des expériences de terrain. Le CGH noue également des partenariats afin de donner aux étudiants du monde entier accès à des cours fondamentaux et avancés.

Un apprentissage en ligne inédit

Pour offrir un accès flexible et rapide aux formations, le CGH collabore au sein de l’Institut Pasteur au développement de ressources et d’outils d’apprentissage en ligne. Cette démarche favorise la formation et l’enseignement scientifique continus des étudiants, des chercheurs et des professionnels de santé publique, tous lieux géographiques et disciplines confondus. En partenariat avec le Cnam, l’Institut Pasteur a lancé en 2014 le premier MOOC francophone (Massive Open Online Course) intitulé « Concepts et méthodes en épidémiologie » à l’Institut Pasteur. Face à l’engouement suscité par ce MOOC, le CGH aide au développement de nouveaux cours en ligne en vaccinologie, neurologie, entomologie, immunologie et biologie des cellules souches et médecine régénérative. Par ailleurs, le CGH et le RIIP déploient à l’heure actuelle une plate-forme d’e-learning spécialisée dispensant des cours en sciences fondamentales et des formations pratiques ciblant la santé mondiale.

Programme PACT

La Coalition panafricaine pour la formation et la recherche en santé publique (Pan-African Coalition for Training in Research and Public Health – PACT) est une initiative portée par le CGH et le RIIP afin de combler l’écart entre théorie et pratique dans l’enseignement supérieur scientifique.

Tirant parti de l’expertise et de la présence locale de l’Institut Pasteur dans 10 pays africains, PACT a pour principal objectif d’offrir aux futures générations de scientifiques d’Afrique un enseignement d’excellence, des formations pratiques et des possibilités de placement professionnel par le biais de programmes éducatifs intra-africains.

En partenariat avec des universités locales et des parties prenantes africaines et internationales, PACT développe cinq projets pilotes régionaux d’enseignement de niveau master et une stratégie transversale d’enseignement numérique. Ces projets couvrent les thématiques de la microbiologie médicale, la paludologie, la bioinformatique, la génétique humaine et la préparation aux épidémies.

Ecole Pasteur/Cnam de santé publique

Fondée en 2007, l’Ecole Pasteur/Cnam s’appuie sur la complémentarité des enseignements du Cnam (biostatistique, économie et droit de la santé, analyse des politiques de santé, risque non infectieux) et de l’Institut Pasteur (épidémiologie et risque infectieux) pour proposer un Mastère spécialisé de santé publique à toute personne titulaire d’un Bac+5 ou équivalent. Chaque année, des médecins, pharmaciens, vétérinaires, ingénieurs et managers composent les promotions de cette école qui favorise le décloisonnement des filières et la mobilité transversale des professionnels de santé publique.

Après 4 mois d’enseignements de tronc commun, les étudiants ont le choix de s’orienter vers l’une des spécialisations parmi : Risque infectieux ; Risques, environnement  travail et maladies chroniques ; Biostatistique et bioinformatique ou Conception et gestion des politiques de santé.

Les enseignements sont complétés par la réalisation d’un stage d’une durée de 4 à 6 mois. Chaque année, les étudiants ont la possibilité d’effectuer leur stage au sein du Réseau International des Instituts Pasteur. Depuis 2008, ils sont plus d’une trentaine à avoir été accueillis par l’un des 33 Instituts Pasteur.

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site de l’Ecole Pasteur/Cnam de santé publique

Découvrez la carte interactive « Où ont-ils effectué leur stage ? »

Recevoir la Newsletter Pasteur/Cnam